À la suite d’un atelier avec Marie-Andrée Ouimet au Sommet EdTechTeam à Lachine, QC en mai 2016, j’ai rapidement pris intérêt au sketchnote dans le monde de l’éducation. Immédiatement, j’ai vu la valeur et la richesse de cette stratégie pédagogique et j’avais hâte de le faire découvrir à d’autres gens. Étant amateure en matière de sketchnote et après l’avoir utilisé dans mon stage avec une classe de 5e année, j’avais envie de présenter moi-même mon premier atelier de sketchnote. Grâce à une opportunité de Derek Rhodenizer et des conseils de Marie-Andrée Ouimet et de Jen Giffen, j’ai conçu ma propre présentation et j’étais prête à prendre un risque.

Ma première session a eu lieu à l’Académie Westboro (Ottawa, ON) et mes cobayes, les élèves soucieux de la de la classe de 4e année à Mme Andréanne. Ces élèves, stylos en mains et complètement nouveaux au concept de sketchnote, étaient prêts à apprendre!

​Après une courte discussion au sujet de «Qu’est-ce que le sketchnote?», les élèves ont rapidement deviné que c’était le mélange de mots et d’images afin de transmettre une idée ou un concept. Lors d’une conversation précédente, Marie-Andrée m’avait mentionné que le message et les idées sont plus importants que la beauté et l’art. J’ai donc annoncé que «Vous ne devez pas être des artistes pour produire un sketchnote». À ce moment-là, j’ai senti que les élèves étaient plus ouverts et prêts à faire leur premier sketchnote.

Les élèves sont devenus encore plus confiants une fois que j’ai simplifié la création d’images à l’aide de simples formes (le point, la ligne, le cercle, le carré et le triangle). Sur leur papier brouillon, ils ont créé des objets de la vie quotidienne, des maisons, des voitures, des étoiles, etc. C’était comme si je leur avais demandé de griffonner intentionnellement – quel soulagement!

Après avoir présenté, modelé et pratiqué  des éléments visuels variés (par exemple, des lettres, des icônes, des bannières, des lignes et des flèches), les élèves étaient prêts à relever le défi! «Maintenant, je vous invite à créer un sketchnote qui vous représente. Soyez créatifs et utilisez les techniques ainsi que les styles que nous venons tout juste de pratiquer!» En peu de temps, les feuilles se remplissaient d’images créatives et d’idées géniales! Les crayons, les stylos, les Sharpies et les marqueurs étaient au rendez-vous!

Avec très peu d’aide, les élèves ont créé, à leur propre rythme, un sketchnote qui les représentait. Leurs feuilles étaient décorées de sports, de repas, d’emoticônes, d’équipes sportives, de passe-temps, de personnes importantes, etc. C’était extraordinaire de voir la diversité visuelle et le raisonnement associé à la sélection d’images et de regroupements.

Après avoir pris une photo individuelle avec leur sketchnote, les élèves ont participé à une courte discussion au sujet de « Comment le sketchnote pourrait être utile en salle de classe ». Pour la révision, pour résumer des idées, pour présenter un sujet ou pour mieux expliquer un concept… les élèves ne manquaient pas d’idées! La classe a même planifié une future activité pédagogique impliquant la création d’un sketchnote suite à la présentation de la Grèce antique en études sociales!

En conclusion, ce fut une expérience très agréable, autant pour moi que pour les élèves de Mme Andréanne. Les élèves de l’Académie Westboro ont surpassé mes attentes! Bravo!

Ce billet de blogue peut aussi être retrouvé sur: http://www.lafoliedusketchnote.com/blogue/serie-les-aventures-en-sketchnote-dune-future-enseignante-billet-1

Share This